Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 18:51

Quelle bonne idée avons nous eu de ne pas croire trop vite aux promesses faites au téléphone  à Christian DERRIEN.

Les jours se suivent et se ressemblent :

    * mensonges

    * mensonges

    * et encore mensonges...

L'inspecteur d'académie est un homme sans parole, qui se renie sans vergogne.

ouest france

A l'un il dit remettre l'école dans sa situation initiale à savoir 2 classes avec 2 enseignants à plein temps, et dans la foulée, à d'autres, il déclare que les choses ne se feront pas ainsi, qu'il faudra recompter les élèves, que certains enfants ne méritent pas d'être comptés de la même façon, ...

Cette attitude choquante, irrespectueuse et à la limite de la légalité, de la diffamation, nous incite à reprendre les actions avec force et détermination.

Nous ne pouvons tolérer ce comportement despotique dans un état de droit et au sein d'une administration publique.

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Réactions à chaud
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 11:15

 

 

En lisant l'article du Télégramme de ce dimanche, nous sommes choqués par les propos tenus.

Explication de texte :

 

Jacques LE NAY : personne inconnue de notre mouvement. En effet, malgré nos appels aux élus dans la presse, nous n'avons pas eu l'occasion d'échanger avec cette personne qui est restée étrangement muette jusqu'à ce jour.

 

Michel MORVANT : interpellé directement au titre de président de la CCPRM et du COB. Dans chacune de ces instances, une motion a été votée sur intervention d'une délégation des parents de l'école. Cette motion a été votée de la façon suivante : « Qui est contre ? Qui s'abstient ? Motion votée à l'unanimité. » « Et vous monsieur Morvant vous êtes POUR ? » réponse sèche « Motion votée à l'unanimité  ! »

 

L'effectif de l'école était de 25 élèves inscrits en mairie à la rentrée dont un enfant de deux ans. Les parents attendent toujours une dérogation pour le faire rentrer en classe. La directrice a en effet reçu des consignes de l'inspection pour ne pas l'accepter sous le motif que la classe unique a un effectif trop important!!!!

 

Mercredi 8 octobre, une famille a emménagé dans le bourg et a inscrit ses quatre enfants dans notre école, qui se situe à moins de 100 mètres de leur lieu de résidence. Le temps de faire les dossiers officiels (certificats de radiation, inscription), les 3 ainés ont intégré l'école dès vendredi matin, le quatrième fera sa rentrée plus tard, la présence des gendarmes tous les matins devant l'entrée de l'école ne facilitant pas vraiment la sérénité des plus petits.

De quel droit préjuge-t-on de la pérennité de ces inscriptions ?

 

Par ailleurs, nous rappelons que nous réclamons depuis le début un traitement équivalent à celui d'autres écoles présentant les mêmes effectifs (cf. Ecole de St Tugdual)

 

Nous réclamons donc aujourd'hui que nos enfants soient traités dignement et que l'inspection cesse de souffler le chaud et le froid. M. COUTURAUD, inspecteur d'académie, se doit de donner l'exemple aux élèves en cessant de mentir. Il doit donc s'en tenir à ce qu'il a annoncé au maire ce vendredi 10 septembre : retour à la situation de la rentrée, 2 enseignantes à plein temps sur 2 classes.

Nous demandons que le dossier de cette école soit traité par des personnes ayant la compétence, la droiture et le courage nécessaire face à cette situation qui devient ubuesque.

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Réactions à chaud
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 13:35
 

.. anniversaire de la constitution, notre situation nous incite plus que jamais à réfléchir à ce que représente l'école, et par voie de conséquence, l'éducation nationale dans notre pays. Rappelons donc la devise de la République : «  Liberté, Égalité, Fraternité »

 

La Liberté : Notre mouvement s'est confronté à ses limites. En effet, nos réclamations, au lieu d'être entendues, écoutées et d'ouvrir au dialogue se sont heurtées à des accusations diffamatoires de la part de l'inspecteur d'Académie.

 

L'égalité : Nous l'avons déjà écrit, c'est justement cette égalité que nous revendiquons. L'égalité de traitement entre deux situations similaires, qui aujourd'hui nous est refusée.

 

La fraternité : Nous l'avons trouvée au sein de notre village, au travers des soutiens qui nous arrivent de toute part. Espérons que cette valeur soit devenue concrète aux yeux de nos enfants.

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Réactions à chaud
commenter cet article
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 19:55

                          Aujourd’hui, les parents de l’école ont mené une action un peu plus virulente afin de réussir à rencontrer des personnes susceptibles de connaître la signification du mot « dialogue ». Après avoir fait partir les enfants de l’école et les avoir installés sous la responsabilité des parents dans un local communal accompagnés par des enseignants à la retraite, nous avons fait part de notre volonté que notre dossier soit retiré de l’inspection académique et soit traité en direct avec le ministère.

Pour toute réponse nous avons une fois de plus eu la visite des gendarmes qui nous ont annoncé la visite de l’inspecteur d’académie. Comme d’habitude, M. COUTURAUD n’a pas estimé devoir se déplacer et a envoyer à sa place son adjointe, Mme LECOMTE, et l’inspectrice de secteur de Lorient Nord, Mme MORENO. Celles ci sont arrivées sous la protection de la gendarmerie. Elles sont entrées dans l ‘école, n’ont même pas daigné saluer les personnes présentes et sont allées questionner les enseignantes dans leur classe. Puis, toujours en présence des gendarmes, elles ont commencé un réquisitoire en bonne et due forme. Nous sommes donc « responsables du dysfonctionnement de l’école » !

Nous avons demandé que la situation de la rentrée soit de nouveau en vigueur, à savoir : 2 classes pour 25 élèves avec 2 enseignants à plein temps. Nous rappelons que Mme le sous préfet nous avait affirmé que seule l’égalité guidait les décisions en terme d’affectations. A notre question sur le traitement inégalitaire entre notre école et celle de St TUGDUAL (+/- 10 km) qui a un effectif et une répartition par classe d’age identique, la réponse est « taisez-vous ! » Quel dialogue !!!

Nous avons par ailleurs appris lors de cette rencontre que nous ne devions pas nous soucier de l’évolution scolaire de nos enfants, ceci ne relevant que de la compétence de l’éducation nationale.

Cet entretien s’est terminé par la menace et le chantage. « Si les parents continuent à revendiquer » pour l’école de la Trinité celle ci « pourrait être tout simplement fermée ». Les gendarmes ont fait une synthèse à la fin de cette visite : « plus d’occupation, sinon pas d’enseignants jeudi ».

 

A bon entendeur, salut…………..



Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Réactions à chaud
commenter cet article