Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 19:55

                          Aujourd’hui, les parents de l’école ont mené une action un peu plus virulente afin de réussir à rencontrer des personnes susceptibles de connaître la signification du mot « dialogue ». Après avoir fait partir les enfants de l’école et les avoir installés sous la responsabilité des parents dans un local communal accompagnés par des enseignants à la retraite, nous avons fait part de notre volonté que notre dossier soit retiré de l’inspection académique et soit traité en direct avec le ministère.

Pour toute réponse nous avons une fois de plus eu la visite des gendarmes qui nous ont annoncé la visite de l’inspecteur d’académie. Comme d’habitude, M. COUTURAUD n’a pas estimé devoir se déplacer et a envoyer à sa place son adjointe, Mme LECOMTE, et l’inspectrice de secteur de Lorient Nord, Mme MORENO. Celles ci sont arrivées sous la protection de la gendarmerie. Elles sont entrées dans l ‘école, n’ont même pas daigné saluer les personnes présentes et sont allées questionner les enseignantes dans leur classe. Puis, toujours en présence des gendarmes, elles ont commencé un réquisitoire en bonne et due forme. Nous sommes donc « responsables du dysfonctionnement de l’école » !

Nous avons demandé que la situation de la rentrée soit de nouveau en vigueur, à savoir : 2 classes pour 25 élèves avec 2 enseignants à plein temps. Nous rappelons que Mme le sous préfet nous avait affirmé que seule l’égalité guidait les décisions en terme d’affectations. A notre question sur le traitement inégalitaire entre notre école et celle de St TUGDUAL (+/- 10 km) qui a un effectif et une répartition par classe d’age identique, la réponse est « taisez-vous ! » Quel dialogue !!!

Nous avons par ailleurs appris lors de cette rencontre que nous ne devions pas nous soucier de l’évolution scolaire de nos enfants, ceci ne relevant que de la compétence de l’éducation nationale.

Cet entretien s’est terminé par la menace et le chantage. « Si les parents continuent à revendiquer » pour l’école de la Trinité celle ci « pourrait être tout simplement fermée ». Les gendarmes ont fait une synthèse à la fin de cette visite : « plus d’occupation, sinon pas d’enseignants jeudi ».

 

A bon entendeur, salut…………..



Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Réactions à chaud
commenter cet article
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 22:10

  Jeudi 25 : 7h30, les gendarmes entrent dans le bourg de La Trinité et prennent position devant les accès de l'école. Seuls les enfants et les encadrants ont le droit de rentrer. Ceci fait suite à l'annonce de Christian DERRIEN, maire de Langonnet, d'entamer un jeûne et de prendre le relais des parents dans l'occupation de l'école. Bloqués aux portes, nous nous installons dans la rue avec café et petits gâteaux et nous prévenons la presse que nous alertons sur le rassemblement de demain à Lorient-Merville.







cf.JT 19/20 france3Ouest et TV Breizh 20h25

 

 

 

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 16:52
Samedi 20 : Manifestation régionale rassemblant plus de 700 personnes. Notre combat rassemble et nous en sommes contents, mais ceci ne doit pas arrêter notre mouvement.




















Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 16:27
Jeudi 18 : Opération « Ecole Morte ». La garde des enfants ayant été organisée par les parents, aucun enfant n'est présent à l'école. Parents et sympathisants occupent les classes, tout en laissant circuler librement les enseignantes.

Vendredi 19 :
L'opération « Ecole Morte » se poursuit, mais en interdisant l'accès de l'école aux enseignants. Les enfants sont gardés toute la journée par des bénévoles. Nous avons demandé à l'inspecteur d'académie, M. Couturaud, de justifier le chiffre de 21 élèves qu'il annonce notamment dans la presse alors que la mairie nous confirme avoir enregistré 24 enfants sur notre école, ainsi qu'une préinscription pour janvier 2009, suite à installation d'une nouvelle famille sur le bourg. Nous sommes toujours en attente d'une réponse !












Pendant ce temps, la préparation de la manifestation du 20 septembre se poursuit. Tout le monde s'y met.
Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 16:14
Mardi 16 : Au programme, organisation de la journée de samedi et préparation des actions de demain, que nous décidons de garder secrètes jusqu'au dernier moment afin d'avoir un retentissement plus fort. Quelques idées commencent à germer pour des actions plus spectaculaires, voire plus musclées pour les jours à venir.
Mercredi 17 : Nouveau barrage routier sur l'axe Lorient-Roscoff de 8h00 à 10h00. Puis nous prenons la direction de l'inspection, mais Mr Couturaud étant absent nous rentrons sur La Trinité Langonnet. Nous étions pourtant attendus, mais seulement par l'adjointe ce qui ne nous convient pas !
Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 15:56
Samedi 13 : Pas de nouvelles des instances administratives. Un peu de détente pour les parents qui assistent au mariage de « Nathalie de Kermat », elle aussi très mobilisée, car la survie de notre école conditionne en partie la pérennité de son centre équestre.
Dimanche 14 : Après une nuit courte et humide, nous attaquons la journée par un point sur la situation, cartes géographiques à l'appui, et nous essayons de répartir les tâches entre les parents toujours aussi motivés. Mur de Bretagne, Gourin, sont les cibles du jour. Des contacts sont pris avec les écoles qui sont ou ont été confrontées à des problèmes similaires. L'objectif est de mobiliser un maximum de personnes pour la manifestation de samedi prochain.


Lundi 15 : 7h30 Les permanents de la nuit sont réveillés, nous avons rendez-vous à 8h30 pour partir sur une opération blocage de route sur la voie Lorient - Roscoff à hauteur de Gourin. L'objectif est de faire un maximum de bruit pour que l'académie ne nous oublie pas. Une vingtaine de véhicules sont prévus. Une partie des habitants continue à travailler sur l'organisation de la manifestation et du Fest-Noz. 12h00 Nous nous retrouvons à l'école pour une photo presse sur laquelle figurent l'ensemble des enfants inscrits dans l'école et contredit donc les affirmations de l'académie qui persiste à annoncer 21 élèves. En arrivant à l'école, nous apprenons que la directrice a refusé un des enfants, Liam, qui a 2 ans aujourd'hui sous prétexte qu'elle n'avait pas reçu la dérogation de l'académie. Renseignements pris, elle n'a pas besoin de cette dérogation dans la mesure où cet enfants a ses 2 ans avant le 31 Décembre et Mr DERRIEN nous informe que cette dérogation aurait été refusée au prétexte que notre école en classe unique a un effectif trop important !!! On rêve ?
Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 14:01
Mardi 9 : Les décisions de l'académie sont reportées à Mercredi dans la matinée. A l'école, les parents s'organisent, il va falloir résister longtemps. Les habitants de la Trinité se soudent de plus en plus autour de leur école.
Mercredi 10 : En fin de matinée, nous apprenons par la radio que ce sera 1 poste complété par ½ poste d'aide pédagogique. La directrice de notre école nous appelle pour nous annoncer le nom de celle qui reste : Mlle BOUVIER Géraldine. Bien entendu ! La démarche de déstabilisation des enfants continue, la personne qui pouvait représenter la stabilité de l'école du fait de sa présence l'année dernière est mutée ailleurs. Nous affirmons haut et fort que nous voulons que les deux institutrices présentes en début d'année restent dans notre école pour s'occuper de nos enfants. Nous les savons compétentes et de confiance. Nous réclamons que l'institutrice contrainte de nous quitter ait le temps d'assurer la transition. Nous apprenons qu'elle disposera de ½ heure de 9h à 9h30 pour dire « au revoir » aux enfants et récupérer ses affaires personnelles. Qui est irresponsable vis-à-vis des enfants dans le cas présent ? Sommes nous des êtres humains ou tout simplement des pions que l'on promène au gré des ambitions personnelles de quelques agents de la fonction publique ? Comment peut-on après cela inculquer à nos enfants le respect des autorités publiques ? Nous sommes allées rencontrer les parents des écoles de Paule-Plévin, qui nous ont invité après avoir apprit eux aussi la suppression d'un poste, dans une école pourtant en réseau !
Jeudi 11 : Ce fut une nuit bien humide, mais le moral reste bon. Nous sommes toujours aussi motivés. La presse sera là ce matin pour relayer notre message : « arrêtez de jouer avec nos enfants, arrêtez de détruire nos vies, arrêtez de tuer nos villages ». Des habitants des communes avoisinantes commencent à arriver pour nous apporter leur soutien. Le mouvement s'amplifie, les habitants des communes rurales ont conscience que l'école apporte la vie dans nos communes. Nous avons eu la presse écrite locale, les radios. La presse nationale était aussi présente avec le journal LIBERATION.
Vendredi 12 : L'article de LIBERATION est imposant, une pleine page avec photo couleur. La situation est clairement expliquée. Le maire a un contact avec l'inspecteur d'académie, une sortie de crise alambiquée est proposée. Nous restons sur notre position, nous voulons 2 postes d'enseignants.
Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 12:21
Lundi 8 : Les déléguées de parents d'élèves et un représentant du conseil municipal vont à l'académie pour déposer les pétitions récoltées en trois jours (1231 signatures). Sur la route, nous apprenons que nous sommes « conviés » à la sous-préfecture pour rencontrer Mme le sous-préfet et l'inspectrice de secteur. Quelle ne fut pas notre stupéfaction lorsque nous avons entendu un certain nombre de propos blessants, Mme le sous-préfet n'hésitant pas à nous traiter de parents parfaitement « irresponsables, de semeurs de trouble, de meneuses de mouvement satisfaisant nos seules convictions personnelles, d'égoïstes incapables de penser aux autres écoles, que seuls les regroupements en réseau assurent la viabilité des écoles rurales, ... ». La position est claire: les parents quittent l'école et elle accepte de « défendre » 1 poste et demi à la réunion prévue le 9 septembre, soit ce sera 1 poste pour 21 enfants. Au retour, nous sommes attendus par une cinquantaine de personnes qui ne veulent pas céder à ce chantage.
Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 22:05
  • Vendredi 5 : Lorsqu'ils apprennent la venue de la télé, les habitants se regroupent autour de l'école, bien décidés à montrer leur volonté. Une manifestation est organisée pour le lendemain avec la volonté de s'inscrire dans une position solidaire avec les autres écoles en difficulté aux alentours.











  • Samedi 6 : la manifestation réunit 250 personnes autour de l'idée simple que chaque enfant en France a le droit à une éducation de qualité. Les personnes présentes venaient de différentes communes du Morbihan, mais aussi du Pays Centre Ouest Bretagne, particulièrement touché depuis quelques années. Une opération « escargot » est organisée pour rejoindre l'école maternelle de Gourin, elle aussi en difficulté. Des pétitions sont proposées aux personnes souhaitant soutenir les parents dans leur action.

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 21:44
  • Juin 2008 : le directeur de l'école Ménez Du nous annonce son départ et au cours de la dernière semaine de classe, la directrice nommée à ce poste vient faire la connaissance des enfants.

  • Lundi 1er septembre 2008 : l'équipe pédagogique fait sa rentrée. A cette occasion, certains parents font connaissance avec Mlle Géraldine BOUVIER.

  • Mardi 2 : Les enfants font leur rentrée et les parents apprennent que l'inspection a décidé de proposer la suppression d'un poste d'enseignant en se basant sur le nombre d'enfants présents. Mme MORENO, inspectrice du secteur se déplace personnellement dans l'après-midi pour compter les enfants.

  • Jeudi 4 : Les parents, soutenus par les habitants du bourg, viennent devant l'école pour tenter d'avoir des informations plus précises sur les conditions d'accueil et d'éducation des enfants. Monsieur Christian DERRIEN, maire de Langonnet, prend contact avec l'académie. Les personnes présentes décident de se battre ensemble pour la sauvegarde de cette école, poumon de notre bourg. Les parents décident d'occuper l'école 24h/24 et 7j/7.


Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article