Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 22:02
Jeudi 2 : Les élus locaux se sentant concernés étaient présents ce matin, dès 8h30, devant notre école. Arborant leurs écharpes, ils ont marqué ainsi leur soutien aux parents d'élèves. L'Inspection d'Académie a mis ses menaces à exécution, les enseignantes ne sont pas venues. Elles étaient convoquées par l'inspectrice de Lorient Nord à 9heures. Les enfants sont donc restés de 8h50 à 9h00 seuls dans la cour, puis l'ATSEM a pris le relais, seule avec l'ensemble des élèves. M. DERRIEN a fait appel à un huissier pour consigner le fait. Une délégation de 4 mamans s'est rendue à Lorient pour rencontrer les enseignantes et les assurer de notre soutien et de notre confiance totale en elles. Nous les avons trouvées bouleversées par le chantage qu'elles ont enduré de la part de l'inspectrice.
Au cours de notre entretien, elles ont reçu un appel les convoquant de nouveau à l'Inspection, avec Mme LECOMTE (adjointe de l'inspecteur d'académie) cette fois. Et tout cela juste avant qu'elles ne se rendent à une convocation à la gendarmerie pour apporter leur témoignage suite à une plainte dont elles ne connaissaient ni le plaignant ni l'objet.
Des parents engagés dans le collectif "oui au breton" sont venus nous apporter le soutien et ont tourné une vidéo après le départ des enseignantes.

 




A notre retour à la Trinité Langonnet, nous avons appris que le maire, Christian DERRIEN, avait un rendez-vous avec l'Inspecteur d'Académie, M COUTURAUD. L'entrevue a duré environ 2 heures et n'a abouti à rien de concret pour aujourd'hui. Une proposition doit être faite demain, vendredi, par l'Académie. En attendant, deux remplaçants seront à l'école demain toute la journée pour assurer les cours.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article

commentaires

floch claudine 05/10/2008 20:27

Monsieur Cluzel,pdg de radio france est lundi matin,dans les studios de radio bleu breiz izel,à quimper.
Allez y,lui parler de la culture et de l'éducation en bretagne'des écoles,des hopitaux,des postes...., du service public saccagé.
Je suis infirmière à quimper,je me suis battue et me battrai pour conserver les hopitaux,les écoles et tous les services publics,les cultures régionales et locales en bretagne et ailleurs.Au N P A

Michel 05/10/2008 13:17

Je viens de voir la vidéo. C'est du dégout et la révolte que je ressens face a la violence de l'état contre votre droit légitime de protéger votre école et d'exiger pour vos enfants les mêmes droits et la même qualité de scolarité que partout ailleurs.
Ne lâchez rien, vous êtes dans le vrai.
"Résister se conjugue toujours au présent", cette phrase de Lucie Aubrac est toujours d'actualité dans le pays COB.
La Trinité RESISTANCE !

grenier-trovel Jackie 03/10/2008 21:19

Dans toute ma carrière d'enseignante et de syndicaliste,je n'ai jamais vu un tel autisme de la part de l'administration. Il faut croire que les consignes ministérielles sont fermes et que dorénavant,toute la hiérarchie a été mise à la botte d'un projet de casse de l'école publique.
Nous avons changé d'époque!
Mais....
Vous n'êtes pas seules!
Tenez-bon,
mais aussi,prenez soin de vous,les enfants (les vôtres,ceux de la Trinité et d'ailleurs.). ont besoin de vous
Jackie

Dan OLL 03/10/2008 10:58

Je suis depuis le début l'histoire de La Trinité. Enseignante à la retraite, j'en ai vu des luttes de parents pour sauver des postes,je n'ai jamais rien vu de semblable. La réaction de l'administration, sourde et aveugle depuis le début dépasse tout. Prendre en otage les enfants en les tenant confinés derrière un cordon de gendarmes, porter plainte contre les parents en obligeant les enseignantes à témoigner contre eux, c'est à ma connaissance inédit. Monsieur l'Inspecteur d'Académie a les dents qui rayent le parquet; je ne serais pas surprise de le voir bientôt muté vers des sphères plus hautes en remerciement de ses bons et loyaux services. Je me souviens d'une manif il y a longtemps au cours de laquelle une délégation avait remis à Monsieur Murignieux, IA de l'époque, une superbe valise en guise de message codé.
Une idée à saisir peut-être!!
Courage, résistons!!!!