Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 22:42

Mercredi 1er octobre : Nous nous sommes présentés aux portes de la salle où se tenait le Conseil d'Administration du Pays Centre Ouest Bretagne. Nous avons pu lire notre déclaration (voir texte ci-dessous) et un débat a eu lieu. Mme le sous préfet du Morbihan, présente à cette réunion, a repris les mêmes arguments que lors de notre rencontre à la sous préfecture. Une motion proposée par le maire de Langonnet, Christian DERRIEN, a été votée à l'unanimité. Certains élus se sont engagés à être officiellement présents demain matin, à nos cotés, devant les portes de l'école.

 

Rassemblement devant la salle de Tronjoly

CA du Pays Centre Ouest Bretagne

Les parents d’élèves et sympathisants de l’école Menez-du de la Trinité Langonnet terminent aujourd’hui leur 4 ème semaine d’occupation de l’école 24h/24. Cette occupation a débuté à l’annonce de la possible suppression d’un poste d’enseignant le jour de la rentrée. Cette suppression est devenue effective une semaine plus tard.

Nos enfants, qui avaient donc commencé leur année avec deux enseignantes, se retrouvent depuis le 11 septembre réunis en une seule classe de 24 élèves , un 25 ème vient de s’inscrire, de petite section au CM2 (9 niveaux).

L’inspection nous a généreusement accordé une ½ maîtresse pour soutenir la directrice en charge de la classe unique. La désorganisation qui découle de ces mouvements de personnels pèse lourd sur nos enfants qui ne savent plus qui est leur maîtresse et ne parviennent pas trouver leurs repères.

Notre combat est juste : retrouver la sérénité pédagogique pour que nos enfants puissent progresser sans qu’aucun d’entre eux ne soit sacrifié sur l’autel de la rigueur budgétaire. Car nous le savons toutes nos petites écoles rurales et maternelles sont sur la sellette. A terme il s’agit bien pour le gouvernement de créer des pôles pédagogiques réservés aux enfants en obligation scolaire (6 11 ans). Ceci pèsera lourd sur les collectivités locales et les parents qui devront trouver l’argent nécessaire pour financer l’accueil des plus petits et le transport des plus grands.

Quel avenir a un pays qui sacrifie l’éducation de ses enfants ?

Les méthodes appliquées par l’inspection académique sont irrespectueuses des enfants, des enseignants et des parents à qui il est fait de lamentables chantages. Celles de la préfecture ne valent pas mieux : écoute téléphonique, surveillance par les renseignements généraux et le summum intervention des gendarmes empêchant les parents et les élus de pénétrer dans l’école.

Ils veulent nous faire plier et pour cela nous brandissent des menaces : si nous arrêtons notre mouvement nos enfants trouveront leur maîtresse et demi dans l’école demain, si nous poursuivons il n’y aura plus d’enseignantes et donc plus d’école.

Ces méthodes sont abjectes, mais nous ne voulons pas nous taire car il s’agit aujourd’hui de notre école de celle de Paule-Plévin, de la votre peut-être demain, de nos bureaux de poste, de notre hôpital et de bien d’autres services publics de proximité qui sont aujourd’hui menacés.

Alors pourquoi sommes nous venus devant vous ce soir ? C’est pour vous demander de vous investir concrètement pour préserver notre territoire et mettre en place ensemble une vraie politique de préservation des services publics de proximité. Car dans notre centre ouest Bretagne, sans ces services de proximité, la qualité vie ne sera plus. Or une majorité d’entre nous ont choisi de s’installer en Centre Bretagne car il faisait bon y vivre. La politique actuelle du gouvernement casse un a un ces services. Notre COB est-il voué à devenir une grande jachère ?

Nous le refusons, et vous demandons de nous soutenir dans notre mouvement et dans nos actions, de prendre publiquement position et de tout mettre en œuvre pour le rétablissement des 2 postes d'enseignants de l’école de la Trinité-Langonnet, pour la cause du RPI de Paule Plévin et pour le maintien de tous les services publics mis à mal sur notre territoire.

La survie du Centre Ouest Bretagne passe par une politique d'aménagement du territoire juste et équilibrée et par la mise en œuvre de projets dynamisants en accord avec les spécificités de notre territoire!

Partager cet article

Repost 0
Published by les triplettes de la trinité - dans Historique
commenter cet article

commentaires

PRIGENT Michel 02/10/2008 06:50

Nous ici, à Nantes, en première ligne pour lutter contre la "ligériose" du sieur Auxiette, nous soutenons votre combat pour la Démocratie et le respect des droits des minorités nationales telles qu'elles sont inscrites dans les conventions européennes et internationales, et la langue, bien entendu en fait partie.
Votre combat est légitime.